mercredi 20 août 2008

Rébellion de la Marie-Jeanne

Marie-Jeanne est la personne qui vient travailler au bureau et s’occupe du nettoyage…Cela fait maintenant plusieurs mois qu’elle travaille ici…

Je pense m’être toujours montrée correcte avec elle. Contrairement à mes collègues, je la salue le matin et le soir,  ne la hue pas à travers le bureau  pour qu’elle m’apporte un café (je le fais moi-même) et quand elle travaille dans mon bureau, je la remercie systématiquement.

Néanmoins, je la trouve…pas très dynamique. Pour info, elle s’est même aménagée un petit coin avec une chaise dans la mini réserve qui nous sert de local informatique et archives…chaque fois que je dois y accéder, je la surprends en train de roupiller, de passer ses coups de fil ou de se faire un plateau déjeûner…

Un jour, je lui fais la remarque, elle me répond d’un ton très énergique « c’est la pause »…sauf que la pause de la Marie-Jeanne, c’est de 10h à 15h. Oui, elle travaille jusque 16h, mais entre 15 et 16h, c’est la papotte avec le chauffeur… ;)

Un autre jour, je lui  fais la remarque pour ses boucles d’oreille de 15 cm de long en forme d’étoile…comme quoi, elle n’avait pas à porter ce genre de bijoux au travail, qu’elle pouvait se blesser…elle est partie râler, en pestant en lingala...

Du coup, vu son haut niveau d’activité d’aujourd’hui, le fait qu’elle pieutait quand je suis venue la trouver et que j’ai trouvé une tasse à café dégueu, je lui ai fait la remarque…

Et là, ça a pété…elle m’a fait le coup de la travailleuse harcelée, …Je sentais arriver les envolées d’acharnement raciste..Ni une ni 2, ai préféré désamorcer le truc et lui  propose un entretien commun avec mon collègue…

Là,  commence un entretien surréaliste… Voici des extraits choisis des argumentations de la Marie-Jeanne.

- Son travail consiste à assurer le nettoyage des sols...et pas la vaisselle. Si il le fait, c'est uniquement par grande charité envers nous

- Si elle se met dans le cagibi, en train de roupiller sur une chaise, c'est pour mieux assurer l'"observation" (en français dans le texte) des toilettes (histoire d'accourir nettoyer la toilette, dès que quelqu'un est passé)

- Elle ne comprend pas pourquoi elle ne peut pas nettoyer avev ses belles boucles d'oreilles "étoiles" (bon, c'est vrai, qu'avec l'énergie qu'elle déploie quand elle bosse, c'est un peu avancé de ma part de dire qu'elle pouvait se blesser)

- Elle a bien le droit de se reposer un peu, car nous, dans les bureaux, nous sommes assis toute la journée à rien faire (respire profondément , perle !!!)

- (the last but not the least...c'est vraiment ma préférée!!!) si elle nettoie trop bien les bureaux, elle n'aura...plus rien à faire le lendemain...

Là, commence le débat passionnant. Mon collègue lui dit « Marie-Jeanne, étant donné que la masse de travail n’est pas grande, que nous sommes un petit bureau, nous allons désormais te confier diverses tâches : faire de photocopies, classer les dossiers par ordre alphabétique, … » Je rajoute même « Quand tu as fini ton travail, tu peux prendre l’initiative (ouh…) de demander si une tâche ou l’autre peut t’être confiée »…Là, sa réaction m’a clouée…elle a répondu scandalisée « donc, quand y a plus de travail, …y en a encore ??? »…

La devise africaine du jour

Pas de citation aujourd’hui, méditons juste ensemble sur les dernières paroles de la Marie-Jeanne…

Posté par perle_ à 20:12 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Rébellion de la Marie-Jeanne

    Attention

    Faites gaffe quand même avec le classement alphabétique..... demande a P-Y

    Posté par Max, jeudi 21 août 2008 à 13:28 | | Répondre
Nouveau commentaire